Point Atelier « Maçonnerie » du 6 juillet 2017

Nous allons procéder, à une première restauration d’un mur de la barbacane du Lutzelbourg.

Cela nous permettra de valider notre approche de la restauration, il s’agira de s’occuper des arases de ce mur et de faire valider nos travaux par les autorités compétentes.

La récupération de matériaux ancien et la recherche de matériaux similaire de substitution, nous permet de restaurer des façades, murs, encadrement de fenêtre, voutes tout en respectant les normes actuelles de la construction.

La pierre a été jusqu’à l’apparition des matériaux actuels tels que le béton ou l’acier, en dehors des constructions en bois, le matériau de construction par excellence. Les diverses caractéristiques des pierres, leur extraction, l’évolution de leur mise en œuvre aux différentes époques, ainsi que les maladies qui peuvent les atteindre, font partis de notre objectif de savoir-faire.

Nous travaillons les différents types de maçonnerie telles les maçonneries de grés rose des Vosges, en brique de terre cuite et terre crue.

 

 

Pour les maçonneries en pierre nous réalisons l’élévation des murs ainsi que le jointement des maçonneries anciennes en utilisant des mortiers à base de chaux et de sable local. Parfois le pourcentage de vides au cœur d’une maçonnerie ancienne peut-être important dû soit à l’origine de la construction mais aussi avoir été aggravé au fil du temps et des intempéries, en particulier dans les ouvrages très exposés. Ainsi nous appliquerons une technique permettant de redonner une cohésion nouvelle à l’édifice et de leur redonner les propriétés initiales sans procéder au démontage. Conservant déformation et leur authenticité. Cette technique ( mortier par coulis d’injection) est considérée comme une technique moderne tout en gardant le principes de la Charte de Venise (1)

 

 

 

Nous récupérons et reposons d’anciens éléments en pierre de taille (encadrement de porte et fenêtre, cheminée…) Lors de la rénovation ou restauration de bâtis nous entreprenons à un examen préliminaire du bâtiment pour déterminer s’il y a eu des dégâts dû à l’infiltration d’eau et par quel moyen nous devons entreprendre l’assèchement des maçonneries. Ainsi, une humidité provoquée par des infiltrations de pluie sera traitée d’une manière différente de celle de condensations ou d’une humidité accidentelle.

 

(1) La Charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites, dite charte de Venise, est un traité qui fournit un cadre international pour la préservation  et la restauration des objets et des bâtiments anciens. Elle a été approuvée par le IIe Congrès international des architectes et des techniciens des monuments historiques, réuni à Venise du 25 au 31 mai 1964.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *