Visiteurs de Franche-Comté et de la Haute-Saône

Une semaine après le week-end plutôt pluvieux des Journées du Patrimoine, nous avons ouvert le site ce Dimanche, pour accueillir Mme Mougenet et son groupe d’une trentaine de visiteurs de Franche Comté et de la Haute-Saône. Des « voisins » du comté de Haute Bourgogne de passage dans le Duché de Souabe aurait-on dit an l’An Mil.

C’est d’ailleurs sur le plateau de l’An Mil que nous entamons la visite dans la douce chaleur de ce « week-end indien » ! La présentation générale du site passe bien, avec à l’appui les schémas des trois châteaux ! Quelques dates « clé » pour resituer ce qui se joue à l’époque, planter le décor des Guelfes et des Gibelins comme toile de fond du scénario de notre histoire.

Puis le groupe en arrive vite à pourquoi deux châteaux ? Après avoir partagé avec le groupe les différentes hypothèses (pour en savoir plus réservez votre visite sur le site www.amchott.fr …), les visiteurs échafaudent leur propre version ! L’une d’entre elle penche vers je cite « le partage du terrain car les Lutzelbourg ou les Rathsamhausen auraient eu des jumeaux, et ont divisé la parcelle en deux … et les frères se sont fâchés », comme il était de bon ton à l’époque d’occire son frère ou son cousin pour un héritage ou un droit …

Le tour du Rathsamhausen qui prolonge la visite montre un vif intérêt pour le « Bergfried », et surtout pour son état de « non conservation », les questions fusent « vous avez des subventions de l’état ? » dit l’une, à quoi sa collègue répond « Mais tu sais  l’état c’est nous ! », sur quoi le guide rebondit « puisque vous évoquez le point, nous attendons aussi beaucoup des dons laissés par les visiteurs… » – rire dans le groupe.

Détails architecturaux, vie de l’époque, chronologie des constructions sur le Hinter Lutzelbourg nous amène ensuite tranquillement sur le chemin du Vorder Lutzelbourg ou les visiteurs sont toujours « scotchés » par la grandeur du site et autant de  vestiges encore debout. En découvrant « le petit château » ses créneaux, merlons, archères, la visite porte son attention sur la construction, sur les détails qu’on découvre après avoir escaladé la rampe d’accès. Pont-levis, crapaudine, corbeaux… tour « ouverte à la gorge ». La visite se termine à l’orée de la porte intérieur du Lutzelbourg, pour des raisons de sécurité l’accès publique à l’intérieur du château est pour l’instant encore interdit.

« A votre bon-cœur Messieurs Dame » – un visiteur Charles, propose de se rapprocher de Jacques, enfin « du tronc » pour laisser trace de son passage en participant financièrement aux dons .

L’ensemble des membres de notre association, les amchott remercie ce groupe fort sympathique qui a su mettre une ambiance très conviviale, et a permis de récolter une somme qui nous aidera beaucoup dans notre quotidien.

Merci Mme Mougenet, merci à toute votre équipe !

 

Nous vous rappelons que nous pouvons accueillir les groupes pour des visites :

  •  pendant les plages de présence des bénévoles sur le site (Mardi et Samedi départ de la visite à 10H),
  • dédiées le Dimanche, sur requête spécifique via le site dans INFOS PRATIQUES/CONTACT en envoyant dans votre message, en commentaire, le détail de votre demande (taille du groupe, heure d’arrivée, durée souhaitée de la visite – format 30 mn ou 1H- région d’origine)

Pour mémoire quelques images du site si vous venez nous voir !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *