Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

Bâti à la période du Grand Interrègne, 1250-1273, le château de Lutzelbourg est riche d’éléments architecturaux qui nous racontent l’histoire. Nous nous intéressons aujourd’hui aux deux grandes baies qui éclairaient la salle d’apparat du logis des seigneurs du Lutzelbourg à la fin du treizième siècle.

Entrée du château de Lutzelbourg

Entrée du château de Lutzelbourg


Le Lutzelbourg à la fin du 13ème siècle


Les historiens présentent deux thèses pour la construction de ce deuxième château au dessus d’Ottrott.
Pour les uns, le Lutzelbourg serait construit lors des luttes de l’Interrègne entre les Impériaux et les tenants de l’Evêque de Strasbourg. Il s’agirait d’une bastille d’un long siège qui aurait évolué en un deuxième château.  Pour les autres, le site aurait simplement été partagé entre les membres de la famille de ministériels alors seigneurs des lieux.
Quoiqu’il en soit, le Lutzelbourg s’est construit face au Rathsamhausen. Son donjon et ses murs boucliers aveugles s’opposent au burg voisin. L’accès se fait par l’est, à l’opposé de son voisin. Les relations ne semblent pas avoir été des plus cordiales.
Voyons à quoi ressemblait cette première forteresse.

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

Seules les parties hautes du château étaient alors présentes. Les parties basses ne furent ajoutées qu’après l’apparition de l’artillerie au 15ème siècle. Le Lutzelbourg du 13ème se présentait sous la forme d’un pentagone et était défendu pour deux tours.
A l’ouest, le fort donjon, haut d’une vingtaine de mètres, a un diamètre de 9 mètres 50. Les deux murs boucliers ne sont pas ancrés dans la tour. Les seules ouvertures sont deux grandes archères tournées vers le Rathsamhausen. On redoutait une attaque venue du Rathsamhausen.
L’accès se faisait donc à l’opposé, à l’est par une porte gothique, protégée par une tour de flanquement demi-circulaire.
Côté nord, nous ne connaissons pas la nature des bâtiments de cette première époque, ils ont été remplacés par le logis nord qui date du début du XVème avec sa belle frise lombarde. Nul doute cependant que cette partie était également bâtie, témoin cette belle fenêtre gothique située dans la chemise nord et aujourd’hui murée. Thomas Biller y voit l’emplacement possible de la chapelle castrale.

Fenêtre du mur nord du Lutzelbourg
Fenêtre du mur nord du Lutzelbourg

Fenêtre du mur nord du Lutzelbourg

Le bâtiment principal était alors le logis sud.



Le logis du Lutzelbourg


Ce premier logis seigneurial courait tout au long du rempart sud, en bon état de conservation aujourd’hui encore.
Il était composé de trois étages. Aujourd’hui seuls les murs sud et est sont en bon état, un fragment du mur nord semble soutenu par le lierre.
On entrait par la porte gothique du château directement au rez-de-chaussée du logis. Cette porte a gardé sa belle crapaudine. (gond de pierre de la porte à un seul battant).

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg
Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

Le rez-de-chaussée


Cette première salle devait faire office de cave et de salle des gardes. Elle est éclairée par quatre archères basses coté sud. Une deuxième porte donnait dans la cour du château. Ses éléments gisent actuellement au sol.
Le plafond était porté une longue ligne de corbeaux arrondis, encore en place.

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg
Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

Le premier étage


Ce niveau était l’habitation du seigneur. Coté sud, il est éclairé par cinq fenêtres de dimensions modestes qui furent modifiées au cours des temps. Plutôt étroites, avec des niches surbaissées, certaines sont munies de coussièges. C’est dans l’angle sud-est que s’ouvrent les deux grandes baies romanes qui nous intéressent.
Le plafond en solives de ce niveau était posé sur une rangée serrée de corbeaux dont certains sont brisés aujourd’hui.

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg
Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

Le deuxième étage


A cet étage, nous ne trouvons aujourd’hui que trois ouvertures à remplage carré. Selon Thomas Biller, ces ouvertures ne sont pas d’origine. Cet étage devait plutôt servir de grenier ne posséder que de petites fentes d’éclairage au 13ème siècle.
Le toit du bâtiment était posé juste au dessous du chemin de ronde crénelé encore présent sur le mur sud du château.

Sur le chemin de ronde du Lutzelbourg

Sur le chemin de ronde du Lutzelbourg


Les grandes baies du logis


La salle d’apparat du logis du Lutzelbourg comportait deux grandes baies, toutes proches sur les murs sud et est. D’une largeur de 2 mètres 80 environ, ces deux baies donnaient une vue exceptionnelle sur la plaine d’Alsace. Le sieur de Lutzelbourg avait du goût… Mais ces grandes ouvertures, situées à peu de hauteur, et à proximité de l’entrée du château, affaiblissaient considérablement la défense de celui-ci. Le bâtisseur du Lutzelbourg n’attendait pas d’attaque venant de la plaine !
Voici une vue de cet angle du logis.

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

Malencontreusement, la baie du mur sud a été partiellement modifiée et comblée à la Renaissance. Seule, la baie du mur oriental est restée telle qu’à l’origine.
Voici, un relevé des pierres de l’arche surbaissée.

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

Fort heureusement, un élément du remplage des fenêtres a été découvert, et il va nous permettre de tenter une restitution de l’aspect du logis des seigneurs du Lutzelbourg.

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

Il s’agit d’un arc brisé d’une seule pièce, avec un chanfrein sur le côté intérieur. Dimensions prises, nous avons essayé d’imaginer l’angle des deux fenêtres. Et voici l’aquarelle que nous propose Raoul Geib, artiste peintre et membre de l’association ‘Les Amis des Châteaux d’Ottrott’.

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

La présence des coussièges est probable, les oculi quadrilobés sont dus à l’imagination de l’artiste. C’est une forme que vous pouvez retrouver au Spesbourg, par exemple. Merci Raoul !

Les signes lapidaires

Plus simplifier le montage des éléments complexes comme une large fenêtre, les pierres étaient repérées avec des signes gravés par les tailleurs de pierre. Voici celles encore visibles sur le bord extérieur de la baie du mur est.

Les baies du logis sud du château de Lutzelbourg

 


Sources


  • Thomas Biller, die Ottrotter Schlösser, Band 1, 1973
  • Charles Laurent Salch, les deux châteaux d’Ottrott, 1992

Illustrations


  • Photographies, PiP
  • Plan schématique et relevés, PiP
  • Restitution de la salle d’apparat du logis sud, aquarelle de Raoul Geib, artiste peintre

 

Intérieur du château de Lutzelbourg

Intérieur du château de Lutzelbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *