Les Journées du Patrimoine sept 2017

« Comprendre et connaître le patrimoine dans son contexte historique et social, c’est mieux appréhender la société dans laquelle nous vivons. C’est discerner les valeurs sur lesquelles elle se construit pour les comprendre, pour les questionner, pour mieux se les approprier.

S’adresser aux jeunes générations, c’est une occasion de saluer le travail des associations et des réseaux engagés dans l’éducation artistique et culturelle, des réseaux des Villes et Pays d’art et d’histoire, des Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement et bien d’autres encore qui valorisent le patrimoine auprès de la jeunesse.

Ces journées permettront également de mettre en valeur les chantiers de bénévoles, dans leur dimension technique et d’apprentissage(…) ».

Extrait du communiqué de presse de la DRAC Grand Est (la Direction régionale des Affaires Culturelles), relatif aux journées du Patrimoine 2017 

Et c’est bien cet état d’esprit, qui a animé tous les bénévoles des amchott (les amis des châteaux d’ottrott), présents pour ces Journées du Patrimoine sur le site du Rathsamhausen et du Lutzelbourg ! Nos guides, Pascal, Claire, Jean-paul, Michel, Isabelle, Serge, Véronique, Frédéric, Raoul, et les bénévoles également présents Martine, Alain, Charles, Pierrot, Didier, Pierre, Marie-Claire, Dorothée, Jean … et les aquarelles de Raoul évidemment !

Faire comprendre l’existence de nos deux châteaux au-dessus d’Ottrott, c’est resituer leur histoire dans l’histoire plus globale du Saint Empire Romain Germanique (fondé en 962), et du duché de Souabe, qui intégrait l’Alsace du 10e au 14e siècle. Car effectivement, la vie du Vorder et du Hinter Lutzelbourg, nos deux forteresses, qui succèdent en 1200 et 1250 au Château de l’An Mil, s’inscrit dans celle des personnages qui ont commandé aux destinées de l’empire (les Hohenstaufen, les Habsbourg…) et de leur représentant locaux (les Lutzelbourg, Rathshamhausen, Hohenstein, Mulhenheim, Andlau…).

  

Faire comprendre l’existence de nos deux châteaux, c’est donner un éclairage sur la vie de ses occupants, leur us et coutumes, leur organisation que cela soit dans le donjon palais du Rathsamhausen, ou cohabitaient nobles, soldats et serviteurs, ou le logis Nord du Lutzelbourg et ses corbeaux d’apparat qui pouvaient également servir à quadriller l’immense pièce de vie avec des tentures ou des draps … C’est également présenter la construction et l’évolution des châteaux, par étapes, au cours de siècles, murs boucliers, fausses braies, barbacanes, lices …

Faire comprendre l’existence de nos deux châteaux, c’est enfin présenter notre association, nos 119 membres, les ateliers que nous avons lancés en début d’année, les opérations de débroussaillage, de maçonnerie, de réhabilitation de la « maison du Lutz » et des Jardins, dont le détail et l’avancement fait l’objet d’articles sur notre site internet www.amchott.fr

Et c’est sur toutes ces thèmatiques, que notre équipe de guides a pris en charge les 16 et 17 sept, les 281 visiteurs qui avaient bravé la pluie pour venir découvrir ou redécouvrir les Châteaux d’Ottrott (qui cette année ont ré ouvert leurs portes après presque 17 ans de fermeture au public !). Des marcheurs de passage s’accordant une escale historique dans leur randonnée, ou pour la plupart des personnes présentes pendant ces deux jours, des visiteurs qui avaient fait de nos châteaux leur destination, depuis le village d’en bas, les départements ou pays voisins, voir de plus loin (comme ce couple de canadien qui a eu droit à une visite en anglais -merci Pascal).

Dans l’extrait ci-dessus, le mot valeur apparait plusieurs fois. Je crois que nous avons su partager avec nos visiteurs, les mêmes émotions, et les mêmes valeurs : simplicité, respect, humilité, mêlées de curiosité, devant nos deux « pépères » de plus de 800 ans… Pour chaque groupe cela fut la surprise de découvrir ces lieux, et pour nos guides la fierté de mettre en valeur un site rare en Alsace de part sa configuration duale, l’opposition énigmatique des deux châteaux, laissant libre court à plusieurs hypothèses, et l’excellente tenue de ses tours, donjons, et vestiges séculaires.

Dans l’extrait ci-dessus il y a également les mots jeunesse et apprentissage, notre association a été créée le 26 Janvier 2017, elle est jeune, et avance dans ses projets en apprenant, « learning by doing » dit on en alsacien (blague), ces Journées du Patrimoine 2017 ont été nos premières, et nous avons également appris sur ces deux jours, ce qui a bien fonctionner, ce que nous pouvons optimiser (la durée de la visite notamment pour éviter de faire attendre trop longtemps les visiteurs à l’entrée), ceci dans un objectif d’amélioration continue. Notre atelier « visite » sous la direction de Pascal, s’est mobilisé, organisé, investi dans cette opération, sur les registres de l’histoire de l’architecture et continuera de le faire pour être présent avec plaisir l’an prochain. Cela fait partie de « notre convention », et l’engagement pris par Pierre notre Président auprès des propriétaires représentés par Patrick dont nous apprécions tous le soutien sans faille !

Et pour terminer cet article, merci à vous tous, nos visiteurs pour les dons récoltés lors de ces Journées, le moindre euro, nous est utile et nous encourage à poursuivre nos travaux pour la ré habilitation du site, pour nous aujourd’hui mais surtout pour les générations futures, pour la jeunesse, symbole des Journées du Patrimoines 2017 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *