Amchott – notre Grand Projet 2017


Merci de vous être connecté sur cet article qui résume le cheminement de notre équipe pour l’achèvement de notre Grand Projet 2017 – La passerelle d’entrée au Rathsamhausen. Sans plus attendre ci-dessous, les photos, Avant et Après la restauration de l’accès au château. Tout le détail du déroulé des travaux, dans l’article à suivre après ces deux premiers clichés, un retour dans le passé, sur cette année 2017 …



Bonjour à tous, je m’empresse de prendre le clavier (jadis la plume) pour vous conter la formidable aventure que je viens de vivre.

En fait j’ai fait un rêve la nuit dernière –mais était-ce vraiment un rêve ? -le rêve que je rencontrais sur le site de nos châteaux, HG Wells et sa machine à voyager dans le temps … et qu’il m’invitait à y prendre place … C’est dingue ce truc, alors tu te pinces, tu dis « je vais me réveiller » et finalement le rêve se prolonge, et tu montes dans l’engin sans trop savoir où tu mets les pieds… Je me retourne pour lui demander où nous allons et je me retrouve seul, il a disparu…. Mais moi je suis toujours là et la machine aussi, des secondes passent des secondes qui semblent des heures, je m’interroge pour savoir quoi faire ? Me réveiller une bonne fois pour toute (sommeil profond – foutu Klevener !)… ou pourquoi pas me jeter allo ! (Oui se « jeter allo » c’est quand on est dans la mouise et qu’on ose appeler un copain à l’aide…PiP par exemple, t’imagines le kif pour le Pierre, nous pourrions ensemble aller visiter toutes ses époques du Moyen-âge central qu’il affectionne particulièrement et on emmènerait également Pierrot, Martine, Jean, Léon, Monique, Véronique, Michel enfin toute la troupe des bénévoles actifs..).

Mais là dans mon rêve je suis obnubilé par cette machine qui ronronne comme un dragon millénaire endormi dans sa grotte, et qu’on a très peur de réveiller. Assis sur l’unique siège de l’engin, je repère très vite le cadran temporel, destination le 26 Janvier 1217 (quelques 800 ans avant la création de notre association…). Oui j’ai un côté maniaque sur les chiffres, j’aime quand tout est aligné. Trois deux un, je me jette « à l’eau » (cette fois) et pousse la grosse manette centrale. Là tout va très vite, tout commence à bouger autour de moi, c’est la chute dans le couloir du temps, le vertige et des scènes furtives de la construction du Rathsamhausen … que je capture sur mon Samsung – c’est dingue je frôle une équipe… je crois apercevoir un tailleur de pierre à l’ouvrage, un maçon sur le haut de la muraille en train d’assembler un merlon et façonner le créneau, assisté du mortelier qui lui monte le mortier sans quoi le maçon n’est rien ! Je vous livre ces images saisissantes…



… et puis retour à la case départ… sain et sauf, pratique cette machine… maintenant que je maîtrise (je l’ai à ma main la cariole messire !) , je me dis que c’est l’occasion de jouer « les visiteurs » des moments clé de cette année, de notre Grand Projet 2017, « LA PASSERELLE DU RATHSAMHAUSEN ! ».

1e étape :tout a démarré avec la création des ateliers notamment l’atelier Maçonnerie ou l’équipe résolue à monter en compétence, s’est d’abord fait la main sur le mur des lices du Lutzelbourg avant de s’attaquer à l’arche d’entrée du Raths ! Une fois la technique acquise Pierrot, Michel, Alain, Jean-Paul, Didier assistés d’Elisabeth ont travaillé d’arrache-pied à la reprise des deux arches… De ma machine je frôle là aussi l’équipe … je mitraille… souvenez-vous



Le travail accompli par l’équipe se fait dans le respect du site, nos appareilleurs exécutent avec minutie la taille des pierres pour que l’harmonie règne avec l’opus existant ! Cent fois l’ouvrage est remis sur le métier, les intempéries décuplent même l’ardeur et la ténacité de l’équipe qui finalise le chantier de Juillet à Octobre 2017… Et voilà le travail !



Dans ma machine je décide de m’attarder sur ce mois d’octobre, confortablement assis, je revois les étapes de la construction de la passerelle, notamment la montée et l’installation des poutrelles (rappelez-vous l’article sur le site … Pose de la passerelle – 1ere étape )

Les principaux artisans de cette épopée, tous les participants bien sûr, une mention spéciale cependant pour Gaby, Jean-Michel, Jean-Marie … qui sur la partie métallique terminent NOTRE CHEF D’ŒUVRE avec le souci d’une intégration respectueuse du bâti existant. Je survole la scène prend des clichés… notez leur concentration, la minutie avec laquelle ils reproduisent le geste de pose des épaisses planches de mélèze (le plus durable et le plus solide des bois de conifères, imputrescible !).


  


Merci Mr Wells de m’avoir permis de revoir cette belle année 2017 ou tous les Amchott – qu’ils soient adhérents, bénévoles actifs, donateurs … – ont accompli un formidable travail, reconnu et souligné par la DRAC impressionnée par toutes ces réalisations – débrousaillage du site, jardins, maison du Lutz, visites …

Je pourrais remonter dans la machine et partir vers le futur, voir ce que nous ferons en 2018… mais je préfère fermer les yeux et imaginer toutes les belles choses que les Amchott vont entreprendre. Avec le même état d’esprit, un cocktail de bonne humeur, d’engagement, et de travail en Equipe. Comme nous l’avons écrit sur notre site «tout est une question d’hommes et de femmes, et de la volonté qu’ils ont de travailler ensemble », cette volonté nous l’avons et nous la gardons pour la réalisation de nos GRANDS PROJETS 2018, et pour les PARTENARIATS que nous allons mettre en place demain !

Mr Wells je vous rends votre belle machine …. et vous invite à venir me revoir l’année prochaine !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *